Accueil

Election présidentielle française
Quel impact sur le Maroc ?

Par Jawad KERDOUDI,
Président de l’IMRI (Institut Marocain des Relations Internationales)

L’élection présidentielle française se déroulera sous scrutin uninominal majoritaire à deux tours les Dimanches 23 Avril et 7 Mai 2017. Cette élection vise à élire le Président de la République française pour un mandat de 5 ans. Elle sera suivie par les élections législatives les 11 et 18 Juin 2017. Valeur aujourd’hui (22 Décembre 2016), seul le candidat de la droite et du centre aux élections primaires François Fillon a été largement élu le 27 Novembre 2016. Le 1er Décembre 2016, le Président en exercice François Hollande a annoncé qu’il renonce à solliciter un second mandat présidentiel. L’autre candidate annoncée de l’extrême-droite est Marine Le Pen. Quant à la gauche, 7 candidats sont en lice.

Il faut reconnaître que la gauche est extrêmement divisée. Il y aura tout d’abord les élections primaires les 22 et 29 Janvier 2017 sous le slogan « La belle Alliance populaire ». Les principaux candidats à cette primaire de la gauche sont Arnaud de Montebourg, Benoît Hamon et Manuel Valls. Se présenteront probablement aux élections présidentielles en dehors de la primaire de la gauche, Jean-Luc Mélenchon de la « France insoumise », Nathalie Arthaud de Lutte ouvrière, Philippe Poutou du Nouveau parti anti-capitaliste, Yannick Jadot du parti Europe Ecologie Les Verts, et Antoine Waechter du Mouvement écologiste indépendant. Enfin se présentera certainement en dehors de toute primaire, Emmanuel Macron du Mouvement politique « En marche », Jean Lassalle Vice-Président du Modem, Rama Yade pour « La France qui ose ». Quant à François Bayrou, Président du Modem et Jean-Christophe Lagarde, Président de l’Union des démocrates et indépendants, ils ne se sont pas encore prononcés.
A part la candidature de François Fillon et Marine Le Pen, tous les autres candidats ne sont pas officiellement confirmés. Ils doivent notamment recueillir 500 parrainages de parlementaires ou d’élus locaux afin de se présenter. Pour résumer et selon les analyses des spécialistes politiques il y aura 2 scénarii possibles pour le second tour des élections présidentielles françaises : François Fillon contre Marine Le Pen ou un candidat de la gauche contre Marine Le Pen.
Pour ce qui est de l’impact des élections présidentielles françaises sur le Maroc, il faut d’abord rappeler que les relations entre les deux pays sont historiques, très importantes sur le plan économique, culturel et social. Ce sont des relations d’Etat à Etat, où les intérêts réciproques sont tellement importants qu’il y a peu de risque d’un changement brutal. Aussi bien avec un Président français de droite ou de gauche, les relations entre les deux pays ont toujours été bonnes. Ce fût le cas notamment avec les Présidents Chirac et Sarkozy. Ce fut aussi le cas avec le Président Hollande. La France a toujours soutenu le Maroc dans la question du Sahara, en apportant son appui au Plan d’autonomie proposé par le Maroc à l’ONU en 2007. Sous le Président Hollande, la coopération a été parfaite aussi bien à la COP21 de Paris qu’à la COP22 de Marrakech.
Le seul souci qui peut impacter l’importante communauté marocaine vivant en France, est l’élection de Marine Le Pen ou dans une moindre mesure celle au François Fillon. L’extrême-droite française est connue pour son programme très restrictif vis-à-vis de l’immigration, et ses réticences quant au multiculturisme et au vivre ensemble. François Fillon de son côté dans son petit ouvrage « Vaincre le totalitarisme islamique » plaide pour un sursaut identitaire français : uniforme à l’école, préservation d’un modèle familial traditionnel hérité du catholicisme, apprentissage de l’histoire de la France à l’école et fin de la repentance.
En conclusion, quelque soit le Président qui sera élu en 2017 en France, Le Maroc a suffisamment d’atouts pour défendre ses intérêts et ceux de sa communauté vivant en France.

CHRONIQUES HEBDOMADAIRES DE l'IMRI