Accueil

MAROC AFRIQUE : CONSECRATION D’UNE DYNAMIQUE SUD SUD

PAR ABDELMAJID BENJELLOUN
VICE PRESIDENT DE L’INSTITUT MAROCAIN DES RELATIONS INTERNATIONALES « IMRI » CHARGE DU GROUPE AFRIQUE SUB SAHARIENNE

Le Maroc tant politique qu’économique a décidé notamment à partir de 2002 par la volonté de SM le ROI MOHAMED VI de renforcer et de dynamiser ses relations fraternelles de coopération SUD-SUD avec l’AFRIQUE, en les basant davantage sur le respect réciproque, l’entente, la solidarité et le partage du savoir faire et ce gagnant -gagnant en commençant par les pays voisins francophones de l’Afrique de l’Ouest coopération qui a été étendue également avec succès, notamment depuis 2016, aux pays Amis de l’Afrique de l’EST qui ont connu, tout comme lui , la colonisation et ses séquelles et comprennent respectent et soutiennent, plus que par le passé, la préservation de l’intégrité territoriale de notre Pays.

SM MOHAMED VI digne successeur de leurs regrettés Majestés Mohamed V et Hassan II , appelé à juste titre partout en Afrique , « L’AFRICAIN » a en personne donné à ces relations fraternelles de coopération Sud -Sud un nouvel élan du reste très remarquable , consacré par ses fréquentes visites d’Etat, prolongées au besoin par des visites travail et ou privées , et dont l’impact et le succès sur tous les plans, sont sans précédent pour un Chef d’Etat Africain.

Cette stratégie a été conforté parallèlement depuis une quinzaine d’années par la visite de plusieurs délégations d’ hommes d’affaires marocains présidées par alternance par la CGEM et ou par MAROC EXPORT qui a innové en la matière en organisant dans la plupart de ces pays frères notamment de l’Afrique l’Ouest des CARAVANES DE L EXPORT avec la participation active d’hommes d’affaires de notre Pays particulièrement intéressés par les opportunités, les richesses et potentialités offertes par l’Afrique, et qui sont rappelons le, de plus en plus convoitées par les Pays développés ou émergents de l’ UNION EUROPENNE, Les USA, la CHINE, la RUSSIE, L’INDE, le JAPON, le BRESIL et la TURQUIE.

Le MAROC, Pays quasi émergent est rappelons le une vieille nation remontant à plus de 12 siècles chargée d’histoire est très respectée en Afrique. Situé à la Porte Sud de l’Union Européenne dans laquelle il bénéficie d’un statut avancé en tant qu’associé, est par ailleurs , signataire de plusieurs accords de libre échange avec les USA la TURQUIE et la TUNISIE, la JORDANIE et L’EGYPTE dans le cadre de l’accord d’Agadir se propose de renforcer davantage sa coopération bilatérale et ce sur tous les plans avec l’ensemble de l’Afrique.

Cette coopération bilatérale Sud - Sud et gagnant- gagnant, doit transcender la barrière naturelle du Sahara, lequel constitue le prolongement géographique naturel et historique du Maroc et ce jusqu’aux confins de certains Pays de la Région, afin d’insérer dans la
mondialisation les économies respectives ce , par le biais du renforcement du partenariat entre leurs entreprises les plus dynamiques aussi bien du secteur privé que du secteur public.

Il s’agit, entre autres, de permettre aux entreprises respectives de chaque Pays , après leur mise à niveau si nécessaire, de satisfaire aux exigences du marché international en termes de productivité, de qualité, de rentabilité, de souplesse et de réactivité en vue, de produire d’exploiter et d’exporter davantage leurs produits miniers, agricoles, agro industriels et ou de pêche non seulement en brut mais surtout après leur conditionnement et transformation sur place en vue d’en exporter les excédents aux meilleurs prix du marché international.

Les domaines de coopération bilatérales du MAROC - AFRIQUE DE L’OUEST avec les pays de la CEDEAO comme la Guinée Conakry, la Cote d’Ivoire, le Sénégal ,la Gambie, le Mali, le Burkina Faso, le Benin , la Guinée Bissau le Niger et le Nigéria tout récemment et en AFRIQUE CENTRALE notamment le Gabon, la Guinée Equatoriale et la Guinée Equatoriale.

Ils ont essentiellement concerné outre les infrastructures de base et notamment, les routes et pistes rurales, les barrages y compris ceux collinaires, les aéroports et ports, les télécommunications , le transport aérien et maritime , les ponts et chaussées, les BTP, l’aménagement des territoires, l’eau et l’électricité, les mines l’agriculture, l’Agro-industrie et la péche de même que la santé, l’éducation, la formation professionnelle domaines dans lesquelles le MAROC a capitalisé une expertise avérée le rendant a qualité égale très compétitif au plan international .

A titre d’exemples non limitatifs de coopération Sud - Sud Gagnant déjà concrétisées on peut citer entre autres ceux de l’OCP, de la RAM ,de la COMANAV, de l’ONEE, du GROUPE ATTIJARIWAFABANK , du GROUPEBMCE BANK, de MANAGEM, de MAROC – TELECOM, du GROUPE BANQUE POPULAIRE, de SMIRRI BTP et YANNA HOLDING, du GROUPE ADDOHA, du GROUPE D’ASSURANCES SAHAM, de HPS, M2M INVOLYS etc… et ce pour ne citer que les plus importants effectués notamment en Afrique occidentale .


Les dernières visites officielles de SM MOHAMED VI en AFRIQUE DE L’EST effectuées depuis Novembre 2016 notamment à Madagascar, en Tanzanie en Zambie et en Ethiopie ont connu un vif et retentissant succès sans précédent pour un chef d’Etat Africain car ayant donné lieu à la signature avec chaque pays de dizaines d’accords très importants et forts significatifs de la volonté inébranlable du MAROC ET DE SON ROI DE de coopérer davantage et d’égal à égal avec l’’AFRIQUE subsaharienne dont il partage mieux que d’autres de la Région la géographie l’histoire la culture la spiritualité et les valeurs et ce dans le respect réciproque de l’intégrité territoriale de chaque pays concerné .


L’avancée très remarquable réalisée par le MAROC en matière de coopération bilatérale Sud Sud dans les pays Ouest Africains avec lesquels notre PAYS entretient des liens historiques et spirituels séculaires et également celle entamée plus récemment avec un grand succès en 2016 avec d’autres amis d’Afrique Centrale et surtout avec ceux de l’Est , sous la haute impulsion de son auguste souverain SM MOHAMED VI est un exemple édifiant et sans précédent dans le domaine de la coopération inter africaine avec les Pays d’Afrique subsaharienne.
3

En effet le MAROC Pays musulman ouvert , tolèrent, stable et moderne , jouit de l’estime et du prestige que lui confère son aide fraternelle , appréciable et unanimement reconnue, sous le règne de Feu notre regretté ROI MOHAMED V , aux mouvements de libération de la colonisation étrangère de notre continent et qui avait déclaré et ce à juste raison d’ailleurs dans son appel historique à l ‘indépendance prononcé à Tanger en 1947

« NUL DROIT NE PEUT ETRE USURPE TANT QU’IL YA DERRIERE UN DEMANDEUR LEGITIME »

ce qui a sonné le glas de la colonisation dans toute l’AFRIQUE et également de sa coopération bilatérale mutuellement féconde dénuée de tout hégémonisme et ou interventionnisme sur le plan spirituel et également sur le plan économique et social notamment sous le règne de SM LE ROI MOHAMED VI compte tenu des progrès très remarquables sur tous les plans réalisés depuis l’avènement de son règne..

Il est attendu que le secteur privé marocain fasse preuve de plus de dynamisme pour consolider ce nouvel élan ,afin de consolider et développer davantage le partenariat avec les entreprises africaines de la région , se joignant ainsi aux efforts réalisés et en cours de réalisation par le secteur public pour asseoir davantage la coopération bilatérale Sud gagnant - gagnant entre notre pays et ceux de l’ensemble de l’AFRIQUE concernés qu’ils soient francophones et ou anglophones, musulmans, chrétiens ou autres, riches et ou moins nantis.

Le Maroc vieille nation africaine remontant à plus de 12 siècles et pays émergent lié par la géographie , l’histoire et la spiritualité à l’AFRIQUE notamment subsaharienne par la géographie a été et reste davantage mobilisé que par le passé, à jouer le rôle d’interface, voire de tête de pont entre l’Europe Unie, les Pays de l’UMA et le reste du Monde, notamment arabe, ceci dans le respect de l’authenticité africaine et des intérêts bien compris de tous ses partenaires de la Région. consacrant ainsi la citation prophétique de FEU SM HASSAN II qui a déclaré a juste raison et ce en grand devin qu’ il était que :

« LE MAROC PUISE SES RACINES EN AFRIQUE ALORS QUE SES FEUILLAGES BRUISSENT AUX VENTS DE L’EUROPE «

Ainsi le retour triomphal et sur tapis rouge du MAROC sur l’ensemble de la scène politique africaine dés fin janvier 2017 au sein de l’UNION AFRICAINE émanation de l’ex OUA dont il est membre fondateur depuis la tenue en 1963 dans notre PAYS de la CONFERENCE DE CASABLANCA présidée par FEU le regretté SM MOHAMED V consacrera la vision africaine et géostratégique d’entente, de solidarité et de partage du know how de notre PAYS mobilisé plus que jamais et ce sans calculs ni intérêts étroits, ni parti pris d’aucune sorte et ce dans le respect bien compris des intérêts réciproques des pays africains et de l’authenticité africaine et ce pour contribuer davantage que par le passé à servir dans la Paix le développement socio économique de toute L’AFRIQUE UNIE berceau de l’humanité et un levier de croissance mondial pour l’AVENIR réalisant ainsi la vision de SM MOHAMED VI telle qu’elle ressort de son discours officiel à son peuple de novembre 2016, et ce à l’occasion du 41éme anniversaire de la MARCHE VERTE de, prononcé à DAKAR au Sénégal grand Pays Ami et que je résume et à titre de synthèse sur le sujet comme suit :


« L’Afrique doit désormais compter pour mieux assurer son développement économique et social d’abord sur les Africains eux même et ce dans le respect de l’intégrité territoriale de chaque ETAT et sans interférences et ou interventions hégémoniques extérieures d’aucune sorte dans les Affaires intérieures de chaque PAYS et ce dans le cadre de la coopération bilatérale Sud-Sud et gagnant -gagnant basée sur l’entente, la tolérance, la démocratie, la Paix , la solidarité, le Partage et le transfert du savoir faire sur tous les plans et ce dans le respect des intérêts bien compris de chaque NATION du continent et de l’authenticité africaine.

Telle est à mon avis et ce à titre non limitatif la haute vision stratégique royale et du MAROC et de son ROI SM MOHAMED VI du reste confirmée solennellement également devant ses pairs dans son discours programme prononcé avec émotion lors du denier sommet de l’UNION AFRICAINE qui s’est tenu à fin janvier 2017 à Adis Abeba en ETHIOIPE et qui a consacré à la grande majorité le retour aux sources et sur tapis rouge du MAROC au sein de notre organisation continentale »



CHRONIQUES HEBDOMADAIRES DE l'IMRI