Accueil

Déclaration irresponsable du ministre algérien des affaires étrangères

Par Jawad KERDOUDI,
Président de l’IMRI (Institut Marocain des Relations Internationales)

Ce matin lundi 23 Octobre 2017 sur Radio Atlantic, j’ai condamné en tant que membre de la société civile la déclaration du ministre algérien des affaires étrangères accusant les banques marocaines de blanchir l’argent de la drogue et la Royal Air Maroc de transporter autre chose que des passagers. Le Ministère des Affaires Etrangères a rappelé l’Ambassadeur du Maroc à Alger, et le GPBPM et la Royal Air Maroc ont réagi vigoureusement à cette déclaration irresponsable.

On peut expliquer cette nouvelle volte-face algérienne par les progrès qu’a fait le Maroc sur la question du Sahara : retour à l’Union Africaine, adhésion à la CEDEAO, nomination de Mr Kohler en tant que Représentant personnel du Secrétaire Général de l’ONU qui est beaucoup plus neutre que son prédécesseur. Une autre cause est la situation économique catastrophique de l’Algérie après la baisse du prix des hydrocarbures sur le marché mondial, et qui oblige le gouvernement à utiliser la planche à billets. Le Maroc sert ainsi aux gouvernants algériens de bouc émissaire extérieur pour cacher les graves problèmes intérieurs politiques et économiques de l’Algérie.

CHRONIQUES HEBDOMADAIRES DE l'IMRI