Accueil

SAHARA MAROCAIN
PROMOTION DE LA COOPERATION SUD-SUD

Par Jawad KERDOUDI
Président de l’IMRI (Institut Marocain des Relations Internationales)


Sous la conduite éclairée du Roi Mohammed VI, le Maroc a fait de la Coopération Sud-Sud un pilier majeur de sa politique étrangère. Le modèle marocain de coopération Sud-Sud se fonde sur l’échange de connaissances, de compétences, d’expertises et de ressources. Ce modèle se veut intégré et multidimensionnel. Il vise au transfert des technologies, au partage du savoir, et à l’établissement de partenariats avec les autres pays du Sud.

Nos provinces du Sud participent également à la mise en œuvre de la coopération Sud-Sud. C’est ainsi que le 3ème Forum Maroc-Etats insulaires du Pacifique s’est tenu du 26 au 28 Février 2020 à Laâyoune. Regroupant 16 pays indépendants, le Forum des Etats insulaires du Pacifique a été créé le 5 Août 1971 à Wellington en Nouvelle-Zélande. C’est la principale instance de coopération politique dans la région pacifique, qui traite de plusieurs secteurs d’activité, dont l’environnement étant donné la menace que constituent les changements climatiques pour les îles. Ce 3ème Forum avait pour objectif de faire le point sur l’état actuel et les perspectives d’avenir des relations entre le Maroc et ces Etats insulaires. Il a constitué le cadre pour une réflexion sur les défis liés au changement climatique, à la promotion des énergies renouvelables, et à la concrétisation des objectifs du développement durable. A l’issue de ce Forum, a été adoptée la « Déclaration de Laâyoune » qui établit une feuille de route de la coopération future entre le Maroc et les Etats insulaires du Pacifique. Elle a retenu quatre axes pour renforcer la coopération à savoir les changements climatiques, la formation, la santé et la sécurité alimentaire.
Afin de consolider davantage sa politique de coopération avec l’Afrique, le Maroc a enregistré avec satisfaction l’ouverture de consulats africains à Laâyoune et à Dakhla. Pour Laâyoune, il s’agit des Iles Comores, Gabon, Sao Tome-et-Principe, République centreafricaine, Côte d’Ivoire et Burundi. Pour Dakhla, ont été ouvert les consulats de Gambie, Guinée-Conakry et Djibouti. L’ouverture de ces représentations diplomatiques constitue un levier pour le développement des échanges commerciaux et économiques entre le Maroc et ces pays. C’est aussi une reconnaissance de la souveraineté du Maroc sur ses provinces sahariennes.
Le troisième événement qui contribue à la promotion de la coopération Sud-Sud est le Crans Montana Forum qui aura lieu à Dakhla du 18 au 21 Mars 2020. C’est la sixième édition de ce Forum auquel ont participé depuis sa création en 2015 plus de 6.000 participants 170 pays. Le thème de la session de cette année est « Croissance et développement en Afrique préfigurent un contrat social nouveau et proactif ». Le programme de ce Forum prévoit une grande variété de sujets tels que la mobilisation du potentiel de la jeunesse, humaniser le changement, pour une gouvernance crédible et structurante, le rôle des secteurs bancaires et financiers, le financement innovant en Afrique, l’accès de la femme africaine à des postes stratégiques, la transition numérique.
En conclusion, le Sahara marocain contribue à la coopération Sud-Sud de notre pays. Il faut cependant multiplier les efforts pour que les Provinces du Sud deviennent le pôle d’ancrage et de développement des relations entre le Maroc et l’Afrique Subsaharienne.

CHRONIQUES HEBDOMADAIRES DE l'IMRI

page numéro [ 1 ] 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80