Accueil 679

Embrasement Ă  Gaza
Pour une solution politique au conflit Israélo-Palestinien

Par Jawad KERDOUDI
Président de l’IMRI (Institut Marocain des Relations Internationales)



Lors de la grande prière du Vendredi 7 Mai 2021, des dizaines de milliers de Palestiniens se sont regroupés dans l’Esplanade qui jouxte la Mosquée Al-Aqsa. La tension était vive vis-à-vis des Israéliens qui avaient programmé le lundi 10 Mai la « Journée de Jérusalem » qui commémore la conquête de Jérusalem par Israël lors de la guerre des six jours de 1967. Des accrochages violents se sont déroulés sur l’Esplanade entre Palestiniens et la police israélienne, causant des blessures à 205 Palestiniens et 18 Israéliens. Les affrontements ont continué le lendemain dans le quartier de Cheikh Jarrah qui ont pour cause la tentative d’éviction de familles palestiniennes de leur domicile au profit de colons israéliens. Et ce en vertu d’une loi aberrante israélienne, selon laquelle les citoyens juifs qui sont en mesure de prouver que leurs ancêtres vivaient à Jérusalem-Est avant la guerre israélo-arabe de 1948, pouvaient demander à la justice la restitution de la propriété. Ces affrontements ont fait 90 blessés palestiniens.

Le lundi 10 Mai, le Hamas qui gouverne la bande de Gaza peuplée de 2 millions d’habitants, a lancé un ultimatum à Israël de retirer ses forces de l’Esplanade des Mosquée, sans quoi il lancerait des roquettes sur Israël y compris Jérusalem. Devant le refus d’obtempérer d’Israël, le Hamas et le Jihad islamique ont commencé effectivement à lancer des roquettes sur le Sud et le Nord d’Israël y compris les environs de la capitale Tel Aviv. Cette situation est une aubaine pour le Premier Ministre Israélien Netanyahu, qui n’a pas réussi à former un gouvernement, et qui est poursuivi par la justice israélienne pour de nombreux délits. Il veut se montrer comme le sauveur d’Israël. Dans un discours à la télévision, il a promis de donner « une raclée » au Hamas. C’est ainsi que les avions de chasse et les hélicoptères israéliens ont lancé une pluie de bombes sur Gaza causant la mort au 16 Mai 2021 de 188 Palestiniens dont 55 enfants et 1230 blessés. Plusieurs immeubles de Gaza ont été détruit, dont celui de 13 étages qui abritait les médias Al Jazira et Associated Press. Parallèlement à ces événements et pour la première fois, les Palestiniens de nationalité israélienne se sont soulevés contre les Israéliens brûlant des commerces, des voitures, et des synagogues. Les extrémistes israéliens ont fait de même, et ont même lynché un palestinien d’où le risque d’une guerre civile entre citoyens israéliens.
On ne peut que déplorer ces affrontements sanglants entre Israéliens et Palestiniens. La solution du conflit israélo-palestinien ne peut être militaire, mais politique. En effet, c’est par la force que les juifs ont chassé les Palestiniens de leur terre et ont créé l’Etat d’Israël en 1948. Depuis cette date, plusieurs guerres israélo-arabes ont eu lieu et de nombreux Accords de paix ont été signés. Le plus prometteur est l’Accord d’Oslo signé le 13 Septembre 1993. Cet Accord a conduit à la création de l’Autorité palestinienne censée préfigurer un Etat palestinien indépendant. Malheureusement, le signataire israélien de l’Accord Yitzhak Rabin est assassiné le 4 Novembre 1995 par un juif religieux d’extrême droite dans le but affiché de faire capoter le processus d’Oslo. Depuis 2009, le gouvernement israélien présidé par Netanyahu est dominé par le parti de droits Likoud et d’autre partis d’extrême droite. Israël a toujours bénéficié du soutien inconditionnel des Etats-Unis du fait du puissant lobby juif AIPAC aux Etats-Unis. Mais c’est Donald Trump qui a reconnu le 6 Décembre 2017 Jérusalem comme capitale d’Israël, et qui a fait transférer l’Ambassade américaine le 14 Mai 2018 de Tel Aviv à Jérusalem. Il a en outre reconnu la souveraineté d’Israël sur le plateau syrien du Golan, et n’a pas protesté contre la colonisation illégale d’Israël à Jérusalem-Est et en Cisjordanie.
La seule solution politique du conflit israélo-palestinien est la création d’un Etat palestinien viable. Pour y parvenir, il faut tout d’abord instituer un cessez-le-feu immédiat pour stopper les bombardements de part et d’autre entre Israël et la Bande de Gaza. Il faut aussi arrêter toute nouvelle implantation israélienne à Jérusalem-Est et en Cisjordanie. Des négociations doivent s’ouvrir le plus rapidement possible entre Israéliens et Palestiniens sous l’égide du Quartet pour le Moyen-Orient composé de l’ONU, de l’Union européenne, de la Russie et des Etats-Unis. Le rôle du Quartet où l’Union européenne doit jouer un rôle primordial, est important dans la mesure où le Conseil de sécurité de l’ONU a été incapable de s’accorder sur une déclaration commune. Si ce processus n’est pas entamé avec des résultats concrets, les confrontations continueront entre Israéliens et Palestiniens avec de nouvelles victimes dont des enfants innocents.

CHRONIQUES HEBDOMADAIRES DE l'IMRI

page numéro 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 [ 88 ]