Accueil 696

Les attentats du 11 Septembre 2001
Comment ils ont façonné le monde d’aujourd’hui

Par Jawad KERDOUDI
Président de l’IMRI (Institut Marocain des Relations Internationales)

C’est au matin du 11 Septembre 2001 que dix neuf terroristes détournent quatre avions de ligne américains. Deux avions sont projetés sur les tours jumelles du World Trade Center à Manhattan (New York), un troisième sur le Pentagone siège du Département de la défense à Washington DC, le quatrième avion qui se dirigeait vers la capitale fédérale s’écrase en rase campagne à Shanksville en Pennsylvanie. Les deux tours du World Center s’effondrent moins de deux heures plus tard, provoquant la destruction de deux autres immeubles voisins. L’attaque des tours jumelles provoque le décès de 2753 personnes dont 343 pompiers et 60 policiers. L’attaque du Pentagone a causé la mort des 59 personnes à bord ainsi que 125 militaires et personnels sur place. Enfin l’avion qui s’est écrasé en Pennsylvanie a causé la mort de 44 personnes dont 4 terroristes. La Commission nationale sur les attaques terroristes contre les Etats-Unis créée en 2002 a établi son rapport en Juillet 2004, qui établit la responsabilité du réseau Al Qaida dont les 19 terroristes sont membres, et que le commanditaire est Oussama Ben Laden. Les attentats du 11 Septembre seront les premiers à être suivis en direct par des milliers de téléspectateurs.

Les attentats du 11 Septembre ont provoqué la sidération aux Etats-Unis et dans le monde. La première puissance mondiale a été frappée en plein cœur par un nouvel ennemi, le terrorisme jihadiste. Depuis vingt ans, le 11 Septembre est une date spéciale pour tous les Américains. Ils se sont toujours retrouvés autour de la commémoration des victimes d’attaques terroristes. L’Afghanistan désigné comme le siège opérationnel d’Al Qaida, le gouvernement américain a exigé la remise de Oussama Ben Laden et la fermeture des camps d’entraînement des terroristes. Les Talibans opposèrent une fin de non recevoir, ce qui a entraîné l’invasion de l’Afghanistan et le renversent du régime des Talibans. La même procédure est utilisée contre l’Irak de Saddam Hussein, accusé faussement d’être un soutien actif du terrorisme international et un détenteur d’armes de destruction massive. L’Irak à son tour est envahi le 20 Mars 2003 par des troupes américaines et britanniques.

Cette année, le 11 Septembre 2021 coïncide avec le retrait de l’Afghanistan et les incertitudes liées à la crise du Covid-19. Le Président Joe Biden est présent sur les trois sites : le World Trade Center, le Pentagone, et Shanksville en Pennsylvanie, mais n’a pas fait de discours officiel. Ce moment d’union n’a pas changé le mal-être général qui frappe les Etats-Unis dû à plusieurs raisons. Tout d’abord la conscience de vulnérabilité américaine sur son propre sol malgré la disparition de Oussama Ben Laden le 2 Mai 2011. Un sondage indique que seulement 49% des américains considèrent que leurs pays est plus sûr qu’avant le 11 Septembre 2001 face au terrorisme. Il faut dire aussi que la pandémie du Covid-19 a sapé l’optimisme américain. Si l’opinion publique américaine est favorable au retrait de l’armée américaine d’Afghanistan, elle se sent humiliée dans la façon dont elle a quitté l’Afghanistan. Le Président Biden a été critiqué dans la gestion du retrait américain, et il lui est reproché la mort des 13 militaires américains tués dans l’attentat de l’Aéroport le 26 Août 2021.

En conclusion, l’invasion de l’Afghanistan et de l’Irak par les Etats-Unis suite au 11 Septembre 2001 s’est traduit par un échec retentissant qui lui a coûté très cher en pertes humaines et financières. En Afghanistan notamment, la présence américaine pendant vingt ans n’a pas changé la société afghane, car il est impossible d’imposer la démocratie de l’extérieur. Les Talibans sont revenus au pouvoir et vont certainement remettre la « Charia » comme source du droit, avec les conséquences fâcheuses pour les femmes. Le monde a également changé en vingt ans : il est devenu multipolaire et les Etats-Unis ne peuvent plus prétendre au leadership du monde. D’ailleurs le Président Biden a déjà déclaré que sa priorité en politique étrangère est de faire face à ses principes rivaux : la Chine et la Russie. Les alliés des Etats-Unis viendraient en seconde position.

CHRONIQUES HEBDOMADAIRES DE l'IMRI

page numéro 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 [ 15 ] 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91